L'histoire des Castors

L'histoire des Castors

Le "castor" est un mythe du début des années 50, bien que l'appellation soit antérieure.  Vers 1927 naissance du mouvement Castors en Suéde, puis en Belgique, au Canada, et en Grande Bretagne.. Les premiers bâtisseurs à avoir adopté le nom du petit mammifère sont les autoconstructeurs des cottages sociaux. Ce mouvement né en 1921 et stimulé en 1928 par la loi Loucheur (réglementation avantageuse sur les crédits des Habitations Bon Marché) se développe dans la région lyonnaise. Ces précurseurs disparaîtront peu avant la dernière guerre. Leur bilan n'est pas négligeable : 1000 maisons construites par 22 groupes de cottagistes.

Après la guerre, les castors apparaissent dans tous les pays occidentaux. A l'étranger, l'initiative en revient aux collectivités, entreprises, oeuvre caritatives, églises, etc... En Hollande par exemple, la firme SHELL attribue un vaste terrain à ses castors et ouvre un dépôt de matériaux où chacun vient se servir. En France, à l'inverse, le système naît des usagers eux-mêmes et le premier groupement Castors se constitue en 1948.

Quels furent les premiers ? Tous les pionniers sont là lors de la création de l'"Union Nationale des Castors" en 1951 : Angers, Bayonne, Bordeaux, Lyon, Nantes, Poitiers, Reims, St-Nazaire, St-Pol de Léon, Toulouse et quelques groupes en régions parisiennes. Si chaque groupement a sa propre destinée, les motivations, les buts, les problèmes à surmonter se ressemblent : pioches et truelles s'activent ; manches retroussées, on rêve de jours meilleurs en rebâtissant la cité ! Le 12 août 1952, Claudius Petit, alors ministre de la Reconstruction, reconnaît officiellement le mouvement CASTORS. Il s'organise et se développe sur tout le territoire pour permettre au plus grand nombre d'accéder à l'autoconstruction : tarifs préférentiels, atelier de location de matériel, service plan, service artisans, assurance Castor Chantier... Accompagner l'adhérent dans son projet de construction : voilà l'objectif visé par les Castors !

Le Castor : une mascotte sympathique et efficace... pour bâtir, aménager et rénover.

En Région Centre, l'activité initiale des castors qui caractérise les années 50 concerne principalement des logements collectifs en lotissement, dans les grandes villes et en particulier à Lucé, à Chateaudun et à Dreux. A cette époque, les chantiers sont souvent organisés autour d'un architecte ou d'un métreur. L'activité des castors  s'accélere en Eure et Loir, en 1963 par la création de la Fédération des Castors d'Eure et Loir, soutenue par le Conseil Général d'Eure et Loir, et ce sont des membres du Conseil Général qui en constituent le Conseil d'Adminitration.

Cette association est devenue l'association des Castors de la Region Centre en 2008. Son action centrée au départ, sur le Département de l'Eure et loir a debordée sur les départements voisins qui sont le Loir et Cher, le Loiret , l'Eure et l'Orne. Les auto-constructeurs de ces derniéres années ne participent plus à la construction collective de pavillons. Les auto-constructeurs sont plus souvent des ouvriers ou des techniciens ; si leur motivation reste d'être vigilants sur le coût de construction de leur habitation, elle s'augmente aujourd'hui d'une motivation supplémentaire qui vise à s'investir dans un projet d'auto-construction pour améliorer la qualité du bâti et en particulier sur l'usage des techniques écologiques tant pour les matéraiux mis en oeuvre, que pour les moyens de chauffage, récyclage de l'eau, circulation de l'air etc....

L'autoconstructeur assume tout ou partie des travaux : il réalise ce qu'il sait faire et fait appel à des professionnels pour les travaux qui n'entrent pas dans ses compétences.

L'association des Castors de la Région Centre, contrairement à d'autres ne disposent pas ni de personnels techniques pour réaliser les plans et les métrés, ni d'un parc de matériels à louer. Son activité vise principalement à permettre l'accès de ses adhérents à la consultation de documentations techniques et à mettre en relation les adhérents qui ont des projets analogues afin de promouvoir l'entraide et la transmission entre autoconstructeurs des savoir-faire et des expériences. L'aide de l'association des Castors du Centre va se centrer sur les aides administratives diverses, (permis de construire par exemple), ou entrée en relation avec les organismes financiers. Elle a aussi un coté éducatif, et attire leur attention par exemple sur les  mesures de sécurité à prendre sur les chantiers et à les oblige à s'assurer par un contrat d'assurance propre aux auto-constructeurs, contrat qui couvre les aides bénévoles sur le chantiers et les risques des dommages auxtiers occasionnés par la construction. Mais ce contrat ne s'arréte pas là, et je vous conseille sur ce point de consulter le paragraphe Assurances (voir dans la marge à gauche de ce texte).

L'Association des CASTORS de la Région CENTRE  a, depuis sa création en 1963, aidée vingt deux milles (22.000) familles à réaliser la construction de leur maison.